le contrat du dessinateur #4

éditorial (13/01/10) :

Dans le cadre de l’Atelier de Recherche et de Création « Villa
Tamaris » et de l’axe de recherche « Réelles Fictions », basé
sur les relations entre art et littérature ; les étudiants de l’ESBA
TALM / site d’Angers ont travaillé sur la notion de « psychogéographie
», à partir de textes comme Livre blanc de Philippe
Vasset ou London Orbital de Iain Sinclair.

Inspiré par des écrivains « psycho-géographes », chaque étudiant
imaginait un « protocole » lui permettant d’appréhender des
espaces et des lieux de son choix, de manière renouvelée et
créative (à l’exemple de la « dérive » des Situationnistes). Cette
démarche le conduisait à une perception différente du paysage,
expérience traduite ensuite plastiquement à travers différentes
esthétiques du déplacement.

Dans la continuité de ces recherches, un groupe restreint
d’étudiants a préparé un workshop de quelques jours à la villa
Tamaris (Seyne-sur-Mer). Ce séjour est l’occasion de mettre en
espace des pièces élaborées en amont, mais aussi de proposer
une réalisation collective.
Reprenant la question posée par Victor Segalen dans Equipée,
(p.11) : « […] l’imaginaire déchoit-il ou se renforce-t-il quand il se
confronte au réel ? », le projet consiste à assembler par affinités
une sélection d’images témoignant d’une approche « psychogéographique
» du déplacement jusqu’au lieu d’exposition.
D’abord imaginé, ce regard « multiple » intégre une attention
particulière au génie du lieu. La Villa Tamaris, son histoire, ses
alentours sont porteurs d’un imaginaire particulier. C’est à
partir de ce matériau que sont générées de nouvelles « réellesfictions
», c’est-à-dire des fictions destinées à révéler les réalités
sur lesquelles elles s’appuient.
Ce travail collectif, préparé à distance, prend la forme d’un
accrochage collectif et d’un grand wall-drawing monumental.

Pierre Besson - Philippe Hurteau - Christophe Le Gac
Enseignants responsables de « Réelles Fictions »

Voir les artistes

__

le contrat du dessinateur #3

Editorial :

Je suis très heureux de confier la rédaction en chef du journal
à Gunther Ludwig, commissaire de l’exposition estivale
Des temps donnés. Vous pourrez ainsi comprendre pourquoi
cet été, il faut tous aller du côté de Saumur et de Bourgueil : des noms évocateurs ! Je lui laisse la parole.

Christophe Le Gac, rédacteur en chef

Ce numéro du LCDD est édité à l’occasion de l’exposition
Des temps donnés, présentée cet été à Candes Saint-Martin
et Bourgueil, Indre-et-Loire. Imaginée tel un parcours,
la manifestation réunit 7 artistes :
Marie-Jeanne HOFFNER, Jason KARAÏNDROS,
Cécile LE TALEC, Olivier NOTTELLET, Stéphanie NAVA,
David RENAUD, Michaël SELLAM.
Chacun a fait une ou plusieurs proposition(s) conçues
in situ, en fonction de lieux singuliers marqués par la durée
et par des usages divers. L’exposition est construite
avec le souci de refléter des pratiques variées (dessin, volume,
installation, image, son, etc.) et de penser une oeuvre inscrite dans un lieu de manière provisoire. Des temps donnés est
le croisement des différentes étapes de l’exposition :
contexte de la proposition, invitation aux artistes, esquisse
des projets, production des oeuvres, regards des visiteurs. Aussi, ce numéro du LCDD porte-il une triple volonté ;
constituer une sorte de mémoire au futur antérieur
des créations, donner une autonomie plastique
aux dessins réalisés, offrir une déambulation
dans l’espace fictif de ses pages comme
dans ceux investis dans le réel.

Gunther Ludwig, rédacteur en chef invité

Marie-Jeanne Hoffner

Jason Karaïndros

Cécile Le Talec

Stéphanie Nava

Olivier Nottellet

David Renaud

Michaël Sellam

__

le contrat du dessinateur HS1

Journal de l’exposition
Le Royaume & l’Exil
Volet 1 : L’urbanité des médiums

Curated by Christophe le gac
www.royaumexil.info
Backslash gallery - Paris

Pour la toute première fois, la galerie Backslash a l’honneur d’inviter deux commissaires d’expositions à venir développer, tour à tour, leurs propres visions des thèmes de la nature et de l’espace urbain.

Christophe Le Gac et Gaël Charbau proposeront chacun une scénographie autour d’une opposition présumée entre ville et campagne, deux entités réunies sous le thème de l’errance. Ces deux commissariats se confronteront avec le titre Le Royaume et l’Exil, hommage au recueil de nouvelles d’Albert Camus où l’art de la description, superposé aux troubles psychologiques vécus par les personnages, offre au lecteur une errance entre paysages citadins et « naturels ».

Le premier commissariat proposé par Christophe Le Gac et intitulé L’urbanité des médiums évoque le royaume pour disputer l’idée de planification urbaine et notamment celle de la Chartes d’Athènes de 1933, mais également la notion d’autonomie des disciplines artistiques et le manque cruel de toute envie «d’être ensemble».

Les œuvres des différents artistes présentés évoquent « Le Royaume », nom de l’hôpital où a été tournée la série de Lars Von Trier (L’hôpital et ses fantômes). L’aspect fonctionnel et rigide d’un tel endroit y vole en éclats grâce aux subjectivités humaines et même parfois au paranormal.

Christophe Le Gac est un indiscipliné de l’art contemporain. A la fois architecte, éditeur, critique, enseignant à l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers, il développe toutes les facettes qui le lient à la création plastique actuelle.

Voir les artistes
__

le contrat du dessinateur #2

Editorial :

Pour ses 5 ans, monografik éditions change de nom
et devient LE GAC PRESS. Plus que jamais, l’aventure
du contrat du dessinateur continue. Le site internet de LCDD prend place en douceur et s’incrémentera au fur et à mesure de liens vers les propres sites des invités et de leurs galeries. Des textes viendront compléter cette plate-forme en ligne. Depuis maintenant plusieurs années, ce médium n’est plus cantonné à son simple rôle académique d’enregistrement analogique du monde. Le dessin contemporain a obtenu
son autonomie grâce à sa démultiplication. Artiste, auteur
de bande dessinée, architecte, designer, musicien… prendront place dans LCDD. Ainsi nous restons fidèle à la ligne éditoriale de monografik, et maintenant, de LE GAC PRESS : le mélange des disciplines au service du projet artistique.
Ce deuxième opus s’enrichit, exceptionnellement,
de huit pages en quadrichromie. Les oeuvres de six artistes
- Jan Kopp, Élodie Lesourd, Émilie Forget, Mathilde Lavenne, Mathieu Delalle, Erwan Venn - composent cet ensemble hétéroclite. Bonne visite et rendez-vous pendant la FIAC 2011 !
Christophe Le Gac, rédacteur en chef

Jan Kopp

Élodie Lesourd

Émilie Forget

Mathilde Lavenne

Mathieu Delalle

Erwan Venn

__

le contrat du dessinateur #1

Editorial :

A l’occasion du dernier numéro de particules édité par monografik editions, nous en profitons pour lancer un nouveau journal, gratuit, sur le dessin contemporain. Depuis maintenant plusieurs années, ce médium n’est plus cantonné à son simple rôle académique d’enregistrement analogique du monde. Le dessin contemporain a obtenu son autonomie grâce à sa démultiplication.
Artiste, auteur de bande dessinée, architecte, designer, musicien… prendront place dans LCDD de manière égale. Ainsi nous restons fidèle à la ligne éditoriale de monografik : le mélange des disciplines au service du projet artistique.
Dans ce premier opus, Dieudonné Cartier, Marie de Geuser, Camille Tsvetoukhine - 3 jeunes artistes français - s’y côtoient simplement, frontalement, avec chacun une double page.
Christophe Le Gac, rédacteur en chef

Dieudonné Cartier

Marie de Geuser

Camille Tsvetoukhine